« Vraiment un club de coeur »

Prenons le temps de découvrir ces joueur(ses) sans qui le club ne serait pas ce qu’il est. Aujourd’hui, rendez-vous avec Didier, président de l’association de partenaires : la Team Panama !

Quand as-tu signé pour le club ?

 

En 2013, je suis devenu partenaire du club avec ma boite AGG Print. C’est comme ça que l’aventure a démarré. Le club a évolué donc les besoins en impression ont été de plus en plus nombreux à Mado Bonnet ou aussi sur les matchs délocalisés au Palais des Sports, c’était super intéressant.

 

Quel poste joues-tu cette saison ?

 

Je ne suis plus partenaire parce que j’ai vendu la boîte. Mais en 2018, on avait décidé avec d’autres partenaires de monter l’association Team Panama, comme on commençait à organiser des déplacements. On en avait parlé avec Marie-Sophie. Moi j’avais plus de temps, du coup les autres fondateurs m’ont désigné Président de l’association ! Mais c’est un grand plaisir.

 

Comment est l’ambiance dans le groupe ?

 

Avant d’être passionnés de basket, on est des passionnés du club. Les membres savent qu’il vont passer un bon moment. Tu ne viens pas que voir un match de basket. On a vraiment l’impression d’être une bande de potes. Je veux préserver la convivialité, ce côté festif. Mon rôle aujourd’hui, c’est créer des animations en dehors du club comme une soirée raclette, une visite de cave, un gala caritatif… Ceci afin de permettre aux gens de se rencontrer dans un autre contexte et qu’ils apprennent à se connaître. Et tant mieux si cela amène du business aussi, ou si ça profite à des associations. 

 

Quel est ton moment préféré pendant les matchs ?

 

Tous, du moment que l’équipe se bat ! Lors du match à Bourges, j’étais vraiment colère parce que je trouvais qu’on ne se battait pas. Heureusement que je ne suis pas le coach dans ces cas-là ! Mais en règle générale – et c’est ce qui me fait vibrer avec cette équipe – c’est que même si on perd, tu sais qu’elles sont capables de remonter. Elles lâchent rien. C’est pour moi les meilleurs moments de basket, cette combattivité. 

 

Quelle est ta coéquipière préférée ?

 

J’aime beaucoup Paoline parce qu’elle est exceptionnelle par sa présence et sa hargne sur le terrain et c’est une fille adorable en dehors. Mais c’est Ingrid ma chouchoute ! Comme Pao, c’est une vraie guerrière, et puis avec sa patte à trois points… Elle me fait vibrer !

 

Quel est ton geste préféré au basket ?

 

Rien n’est simple dans le basket, mais le trois points… Cela peut être tellement important,. Tu peux sauver des matchs avec ça, Ingrid nous l’a prouvé quelques fois ! C’est exceptionnel.

 

 

Quel est ton souvenir préféré ?

 

Le premier, c’est quand on s’est sauvé face à Angers à la dernière seconde (mai 2017), un moment de dingue. L’euphorie était très forte, c’était le début de l’histoire. Et puis, bien sûr, la finale de l’année dernière. C’était monstrueux. Et quelle ambiance lors du cinquième match ! On avait un sentiment d’indestructibilité.

 

 

Quelles sont tes ambitions avec le club ?

 

Il faut continuer à travailler sur notre force collective, avec des joueuses fortes techniquement mais aussi dans le même état d’esprit. Et je pense que LDLC ASVEL Féminin peut prétendre au titre européen. Un jour, on sera champion d’Europe ! 

 

Ton contrat au club est de quelle durée ?

 

C’est vraiment un club de cœur. Il me prend les tripes. Quel plaisir de venir voir un match de basket à Mado, même si j’habite à 40 bornes maintenant ! Tant que l’état d’esprit est toujours le même, je serai là !

 

 

Un mot pour le reste de l’équipe ?

 

Prenez soin de vous, soyez prudent. La vie est tellement belle, protégeons-la. Et que tout cela se termine vite pour que l’on puisse se retrouver et passer de nouveau de bons moments ensemble.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            

Comme une bande de potes 

Vous pourriez aussi aimer

"Un manque criant !"

Prenons le temps de découvrir ces joueur(ses) sans qui le club ne serait pas ce qu’il est. Aujourd’hui, rendez-vous avec Fred, joueur historique au club !  Quand as-tu signé pour le club ?   Il y...

Lire la suiteAsvel FacebookAsvel TwitterAsvel Google +Asvel e-mail